Le cinéma policier

Médiathèque de la ferme Corsange, Bailly-Romainvilliers

Du 15 mars au 12 avril 2011

      Le polar et le cinéma se sont, tout au long du XXe siècle, mutuellement nourris.
Dès le début du cinéma, les premiers cinéromans à épisodes qui tiennent les spectateurs du cinématographe en haleine sur plusieurs semaines sont souvent tirés de livres, fréquemment publiés par la presse populaire à grand tirage. Les Mystères de New-York ou la série des Fantômas participent ainsi à la création d’un genre bien spécifique.
      Aux Etats-Unis, les films évoquent la prohibition et ses gangsters, l’image du détective privé s’impose, une mythologie se crée. En France, le cinéma va chercher ses scénarii dans l’oeuvre des auteurs de polar. Simenon est ainsi l’auteur français le plus porté à l’écran, mais chaque époque consacre des auteurs de la « Série noire », adaptés au cinéma.
En plus de 100 affiches et photos de films (dont de très nombreux documents rares du début du siècle) cette exposition très complète retrace toute l’histoire de ce compagnonnage et souligne à quel point ces «polars», dont l’atmosphère est un élément clef, sont un précieux témoignage sur leur époque.

    Cette exposition a été installée à la médiathèque de la ferme Corsange avec comme axes de travail les films à énigme, les films à procès et les grands détectives du cinéma tels qu’Arsène Lupin, Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Rouletabille ou Maigret.

3carres