Mai 68 au cinéma

la chinoiseLes événements de mai 68 et le cinéma français sont intimement liés. La censure qui interdit La Religieuse de RIVETTE, l’ambiance Maoïste de La Chinoise de GODARD ou le tableau d’un Paris en pleine mutation du Joli Mai de Chris MARKER (1963) sont autant d’illustrations par le 7ème art d’un climat propice à tous les changements. Dès février 1968, le renvoi d’Henri Langlois, directeur de la Cinémathèque française, avait ému les réalisateurs. Des états généraux du cinéma s’organisent. Le Festival de Cannes est interrompu, notamment sous la pression des cinéastes contestataires présents comme François TRUFFAUT, Jean-Luc GODARD, Claude LELOUCH, Roman POLANSKI. Aucun prix n’est remis. L’année suivante est créée la Quinzaine des Réalisateurs par la Société des Réalisateurs de Films, une alternative à la sélection officielle.

Si les événements eux-mêmes sont en toile de fond de quelques films, de Milou en Mai de Louis MALLE à la Carapate de Gérard OURY, l’influence de Mai 68 au cinéma se traduit surtout dans le choix des thèmes qui seront déclinés dans les années suivantes.

En ouvrant les vannes de la liberté d’expression, mai 68 a donné au cinéma de nouveaux territoires à explorer différemment. Le cinéma militant de René VAUTIER – Avoir 20 ans dans les Aurès – le retour à la terre et les régionalismes :  Le Pays bleu ou Lo Païs, la remise en cause de la société de consommation : L’an 01 de DOILLON ET GÉBÉ, le féminisme : L’une chante, l’autre pas d’Agnès VARDA et la libération sexuelle : Emmanuelle en 1974 bat les records du cinéma français en avec plus de 9 millions d’entrées, juste derrière la même année, on trouve Bertrand BLIER et ses Valseuses (5 millions d’entrées).

Le cinéma continue de se nourrir de cette période qui modifia durablement les codes de la société Française, y compris pour les récupérer dans un cinéma plus commercial ou pour y revenir avec plus ou moins de nostalgie comme Philippe GARREL dans les amants réguliers en 2005 ou ASSAYAS dans Après Mai en 2012.

Cette exposition très complète offre aux visiteurs une plongée en images et documents d’époque au cœur des événements et de ses répercussions.

Composition : 50 affiches et affichettes, 200 photos et documents sous cadres, 1 vitrine (caméra Caméflex + documents d’époque)
Emplacement : Exposition modulable selon la place disponible
Tarif TTC : 2.500 euros + transport
Montage et démontage sous la direction de Votre-Expo
Valeur d’assurance : 15.000 €

 

Le_cinéma_s'insurgel'An 01