La Bretagne au cinéma

Ne bénéficiant pas de l’ensoleillement qui attire dès les premières années du cinéma les réalisateurs sur la Côte d’Azur, la Bretagne ne peut se targuer d’avoir été la région française la plus filmée. Néanmoins, en un siècle, suffisamment de longs métrages ont été tournés en Armorique pour que se dégagent certaines lignes directrices de cette production.

Ainsi, la Bretagne a su conquérir quelques-uns des cinéastes les plus importants du cinéma français. De Jean Epstein, l’avant-gardiste du muet, à Claude Chabrol, initiateur de la Nouvelle Vague, en passant par Jean Gremillon ou Manuel Poirier, ces auteurs ont su rendre son ambiance, la dureté des conditions de vie face à l’océan… A travers leurs films, ils dressent ainsi un portrait précieux de la réalité et de l’évolution d’une région qui ne peut se résumer à quelques clichés.

Des clichés néanmoins, le cinéma en est plein. De BECASSINE aux CHOUANS, des cinéastes peu soucieux d’approfondissement soulignent, film après film, les images d’Epinal qui font le « Breton typique ». la Bretagne au cinéma, c’est aussi la possibilité d’appréhender la manière dont les Bretons sont perçus, à Paris et ailleurs, avec en contre-point, un cinéma breton militant, qui, comme dans l’œuvre de René Vautier, dénonce injustices sociales et refus des droits culturels.

Composition : 60 affiches originales, 100 documents divers (photos de films, scénarii). 10 vitrines (fournie) de matériel cinématographique retraçant toute l’histoire technique du cinéma, 5 costumes anciens.
Emplacement : 100 à 150 mètres linéaires
Participation TTC : 3 500 €/Mois + transport
Montage et démontage assuré sous la direction de Votre-Expo
Valeur d’assurance : 20000 €

Pour télécharger le dossier de presse : cliquez ici

La Bretagne au cinéma

Ne bénéficiant pas de l’ensoleillement qui attire dès les premières années du cinéma les réalisateurs sur la Côte d’Azur, la Bretagne ne peut se targuer d’avoir été la région française la plus filmée. Néanmoins, en un siècle, suffisamment de longs métrages ont été tournés en Armorique pour que se dégagent certaines lignes directrices de cette production.

Ainsi, la Bretagne a su conquérir quelques-uns des cinéastes les plus importants du cinéma français. De Jean Epstein, l’avant-gardiste du muet, à Claude Chabrol, initiateur de la Nouvelle Vague, en passant par Jean Gremillon ou Manuel Poirier, ces auteurs ont su rendre son ambiance, la dureté des conditions de vie face à l’océan… A travers leurs films, ils dressent ainsi un portrait précieux de la réalité et de l’évolution d’une région qui ne peut se résumer à quelques clichés.

Des clichés néanmoins, le cinéma en est plein. De BECASSINE aux CHOUANS, des cinéastes peu soucieux d’approfondissement soulignent, film après film, les images d’Epinal qui font le « Breton typique ». la Bretagne au cinéma, c’est aussi la possibilité d’appréhender la manière dont les Bretons sont perçus, à Paris et ailleurs, avec en contre-point, un cinéma breton militant, qui, comme dans l’œuvre de René Vautier, dénonce injustices sociales et refus des droits culturels.

Composition : 60 affiches originales, 100 documents divers (photos de films, scénarii). 10 vitrines (fournie) de matériel cinématographique retraçant toute l’histoire technique du cinéma, 5 costumes anciens.

Emplacement : 100 à 150 mètres linéaires

Participation TTC : 3 500 €/Mois + transport

Montage et démontage assuré sous la direction de Votre-Expo
Valeur d’assurance :
20000 €