Les bains de mer en Bretagne

Du fait de la proximité de Paris, les stations balnéaires se sont d’abord développées sur les côtes normandes, plus proche de Paris et reliée dès le milieu du XIXe siècle à la capitale par le chemin de fer. Si l’Armorique de Chateaubriand est une terre de découverte pour nombre de voyageurs et si les salons de peinture font échos de cette nouvelle mode celte, la Bretagne des bains de mer devra néanmoins attendre la fin du XIXe siècle pour connaître un véritable essor, quand les billets de troisième classe des compagnies de chemin de fer en font une destination abordable pour les clientèles familiales des employés des grandes villes.

Les affiches publicitaires des compagnies ferroviaires et les nombreux guides touristiques vendent l’image d’une Bretagne hors du temps, et l’apparition de la carte postale à la fin du XIXe siècle ne fera que renforcer cette représentation d’une Bretagne pittoresque, immuable voire arriérée.

Cette publicité fait naître véritablement une « ruée vers l’Ouest ». Mais si très vite des villes comme Le Croisic, Saint-Malo ou Dinard s’adaptent aux besoins de ces nouveaux visiteurs, la plupart des villes côtières bretonnes ne sont pas préparées à cet afflux de touristes aux us et aux mœurs si peu familiers. Dans le Pays bigouden par exemple, il faut attendre la fin du XIXe siècle pour que se mettent en place des structures d’accueil pour recevoir convenablement les premiers touristes.

Les touristes citadins découvrent dans les ports de pêche la rude vie de marins. En flânant sur les quais à l’heure du retour du bateau, ils assistent au débarquement du poisson. C’est aussi l’occasion de bavarder quand les accents régionaux, voire la langue, n’empêchent pas une parfaite compréhension. Les touristes s’essaient à la pêche à pied, assistent aux pardons et aux processions, regardent les régates de bateau ou les courses à la godille. Par leur présence et leurs propres habitudes, ils contribuent aussi à l’évolution d’un monde traditionnel jusqu’alors très peu en contact avec « ceux de la ville », surtout à la pointe de la Bretagne.

Armés de leurs appareils photos, ces touristes cherchent à faire partager leurs vacances aux amis ou parents : leurs clichés se centrent sur les manifestations de l’exotisme breton (costumes, pardons, traditions communautaires…), mais n’en sont pas moins un témoignage précieux sur un monde déjà en forte mutation. Libéralisation des mœurs, tourisme de masse et civilisation des loisirs, urbanisation du littoral, marée noire ou verte…, à travers l’histoire des bains de mer au XXe siècle, c’est aussi en filigrane toute l’histoire de la Bretagne qui défile.

Photos originales inédites prises par les estivants, affiches et documents publicitaires, reportages de la presse illustrée sur les stations balnéaires bretonnes, maillots anciens, objets de plages et souvenirs touristiques…, cette exposition d’importance vous racontera toute l’histoire des bains de mer en Bretagne. Les collections de Votre-Expo ont par exemple servi de base pour l’exposition sur les bains de mer en Pays bigouden au phare d’Eckmühl en 2007.

Composition :
100 gravures anciennes sous cadre, 20 affiches de cinéma ou de chemin de fer, 8 vitrines d’objets touristiques et d’accessoires de plage, 1 train électrique fonctionnant sur minuterie, 10 mannequins en maillots anciens, possibilité de reconstitution d’un coin de plage …
Emplacement : 100 à 200 M2, modulable selon l’espace disponible.
Participation TTC : 3 500 €/Mois + transport
Montage et démontage assuré sous la direction de Votre-Expo
Valeur d’assurance : 20 000 €

Pour télécharger le dossier de presse : cliquez ici